Le printemps

C’est pas pour me vanter, mais le printemps est là !
Arbres en fleurs HD-006

Lire la suite

Publicités

Et ça ne vous pose pas de problème de partager ?

Comme convenu, Aurélie et Charlotte, deux étudiantes de l’école polytechnique de l’université de Tours, sont venues chez nous parfaire leur connaissance de l’habitat groupé. Après une visite du site et des espaces communs, elles nous ont posé de nombreuses questions dont certaines nous ont donné à réfléchir, par exemple : »Et ça ne vous pose pas de problème de partager ? »

La réponse était évidemment : »non ! » mais cela allait tellement de soi que cela nous a semblé presque incongru qu’on puisse poser cette question. Comme si partager n’allait pas de soi, comme si cela pouvait poser un quelconque problème de partager avec ses voisins, un jardin, des outils pour l’entretenir, un atelier, des espaces de rangement, une cave à vin, et bien plus encore…

Le « différent » de « Pour un Habitat Différent » prend peut-être sa justification ici : nous vivons dans un habitat différent car nous considérons comme quelque chose d’extrêmement banal le fait de partager et que dans la France du début du XXIe siècle partager ne va pas forcément de soi.

Heureusement les nombreux projets d’habitat groupé, partagé, participatif qui fleurissent un peu partout en France depuis quelques années vont remettre le partage au goût du jour et c’est tant mieux !

DSC_0283

Little Free Library

Little Free Library est une idée qui nous vient du « nouveau continent », idée en elle-même, pas très neuve, le « book crossing » existe depuis longtemps mais ici cela se double d’une jolie touche personnelle pour mettre à disposition ses livres.

Peut-être une idée pour « Habitat Différent » où les livres circulent déjà beaucoup…

Qui est tenté ?

9365993_orig
5548748_orig
little-free-library-02
little-free-library-03

Pour en savoir plus voir et

Deux étudiantes en visite à HD

Vendredi 30 et samedi 31 mars prochains, Aurélie et Charlotte, deux étudiantes, viendront nous rencontrer pour réaliser des entretiens dans le cadre de leurs études d’ingénieurs en aménagement au sein de l’école polytechnique de l’université de Tours.

L’habitat participatif est un sujet d’importance à l’université de Tours puisque ce mois-ci, Lidewij Tummers, chercheure néerlandaise en résidence à l’université de Tours, a organisé un colloque sur ce sujet qui ne nous est pas indifférent.

L’habitat participatif n’est pas une utopie. Il en existe des spécimens. Deux projets sont enregistrés à Tours. Est-ce pour autant que ce mode de vie va se généraliser ? Tout dépendra de l’impulsion que pourraient donner les pouvoirs publics à la faveur de mesures incitatives, notamment pour accéder plus facilement au foncier.
L’association Habiter écologique en Touraine a déposé un projet d’habitat participatif dans le cadre de la réhabilitation de l’ancienne caserne Beaumont-Chauveau de Tours.

Les contraintes économiques et de nouvelles aspirations sociales pourraient contribuer à son développement. Chercheure hollandaise en résidence au laboratoire CITERES de l’université de Tours, Lidewij Tummers constate qu’il y a réellement une forte tendance au développement du cohousing en Europe. Mais l’habitude de la propriété privée reste un frein, malgré des expérimentations menées dans certains pays, en particulier la Suède et la Hollande. La conférence organisée à Tours par Le Studium, agence régionale de recherche et d’accueil international de chercheurs associés en région Centre, a en tout cas contribué à faire découvrir le sujet.

Habitat groupé, habitat partagé, habitat auto-construit, éventuellement auto-géré. Collectif ou individuel. Le cohousing recouvre des réalités bien différentes. J’ai pris le parti de retenir la notion assez générique d’habitat participatif pour en parler. Mais il y a un problème de vocable et de définition que les étudiants de Polytech’ Tours, par exemple, vont devoir prendre en compte dans le mémoire qu’ils sont en train de finaliser sur le sujet. Ils étaient présents à la conférence proposée par Le Studium, et organisée par Lidewij Tummers, chercheure en architecture et en urbanisme, et par Sylvette Denèfle, professeur de sociologie à Tours.

Lire la suite

Utopiades 2012 – Le décalage, le paradoxe et l’hybris

A ne pas manquer le 30 mars prochain, organisé par le CAUE de Maine et Loire le colloque « Utopiades 2012« 

Programmation urbaine et projets métropolitains autour de la ligne A du tramway angevin

Ces ”utopiades” s’inscrivent dans le cadre d’une unité d’enseignement de projet urbain et territorial (master 1 et 2 de l’ENSA Nantes) intitulée « Utopies métropolitaines ». S’appuyant cette année sur un partenariat avec le CAUE 49 et les deux aménageurs que sont la SARA et la SODEMEL pour les ZAC du secteur nord de l’agglomération angevine, l’enjeu pragmatique est de produire un ensemble d’utopies réalistes – à bref, moyen et long terme – sur des territoires attachés à l’ouverture toute récente de la première ligne de tramway.

L’enjeu pédagogique de cet enseignement est de faire monter simultanément programmes et projets à trois échelles qui seront successivement abordées :
1. Celle de la métropole (dont la ligne de tram donne une première mesure),
2. Celle d’un territoire urbain ou péri-urbain en mutation, en projet ou en chantier (un espace d’influence autour d’une station de la ligne),
3. Celle de l’architecture (un bâtiment et un espace public inscrits dans ce territoire).

Nouvelles mobilités, densifications urbaines, naturations actives sont les thèmes de référence principaux.

Trois règles du jeu sont proposées.
A chaque échelle, le projet dessiné doit être motivé par une « utopie programmatique ».
Le programme doit être « hybride » (mêler des dimensions hétérogènes).
L’utopie doit être « réaliste » !

Public
Organisée par l’école d’architecture de Nantes et le CAUE 49, cette journée est ouverte, outre un groupe de 30 étudiants, à tous les acteurs du territoire concerné, aux chercheurs ou enseignants de l’école et à toute personne extérieure intéressée.

artoff1112-0d2e5

Lire la suite

Foreclosed : Rehousing the American Dream

Transit-city, l’excellent think tank de François Bellanger signale sur son blog une exposition « stimulante » au MoMa de New-York. Évidemment je ne l’ai pas vue, mais les gens du MoMa ayant bien compris qu’ailleurs, on pouvait aussi s’intéresser à ces questions, ils ont mis en ligne un site dédié à cette exposition fort intéressante et que l’on peut voir en cliquant

Capture d’écran 2012-03-19 à 11.53.20

Lire la suite

L’homme aux six noms

La salle commune d’Habitat Différent était bien remplie hier soir pour accueillir Lassine Coulibaly, l’homme au six noms qui, à l’initiative de Christian, est venu nous présenter son spectacle musical. Une création que l’on doit à BlonBa, une société de création et de production de spectacles culturels du Mali

avec Lassine Coulibaly « King »

Texte : Jean-Louis Sagot-Duvauroux d’après un récit de Lassine Coulibaly

Mise en scène : François Ha Van

Musique et chansons : Lassine Coulibaly, Olivier Kaba

DSC_0064

Ou comment en moins d’une heure, quelques chansons et beaucoup d’humour dresser un tableau à peu près complet des grands enjeux de notre planète.

Lire la suite