Un livre qui parle de nous…

Ce mois-ci, les éditions Ouest France publient dans leur collection Archi Actuelle un petit ouvrage d’Yves Connan intitulé : »Habitat groupé participatif« .

Ce livre dont nous avons suivi l’écriture au gré de nos contacts avec l’auteur via Claire et Bruno dresse un tableau de la situation actuelle de l’habitat participatif  au travers de 25 exemples, en privilégiant les témoignages des habitants.

A lire donc !

Publicités

Tomates

Les industriels de la tomate nous prennent pour des neuneus : sous prétexte que depuis quelques années les variétés de tomates anciennes sont redevenues « tendances », ils nous servent, en veux-tu en voilà, d’innombrables sortes de tomates toutes plus colorées les unes que les autres, aux formes étonnantes mais, parce que cultivées hors-sol et « forcées » plus que de raison, invariablement insipides… Comme-ci, nous n’étions intéressés que par les formes et les couleurs et pas par le goût.

A Habitat Différent, nous avons un grand jardin collectif et depuis plusieurs saisons maintenant, Denis, notre « pote âgé », a entrepris d’y cultiver des tomates aux formes et couleurs variées mais surtout goûteuses. Ce sont pas moins de vingt variétés qui ont été plantées cette année, toutes issues de semis réalisés par Denis lui-même. Comme elles sont cultivées de façon naturelle, elles ont mis un peu de temps à atteindre la maturité, mais franchement nous ne sommes pas pressés.

Depuis fin août donc nous pouvons nous régaler de toutes ces tomates : un trait d’huile d’olive, un peu de sel et c’est le bonheur. Et comme l’été indien nous permet de manger encore régulièrement dehors avec nos voisins, c’est encore mieux car une tomate qui a du goût c’est bien mais une tomate qui a du goût partagée avec ses voisins c’est encore meilleur.

Celles qui ne sont pas mangées tout de suite ont été mises à sécher et sont promesses de plaisirs gustatifs dans quelques mois et toutes, donnent de quoi préparer les semis de l’an prochain, de quoi laisser à penser que peut-être, nous pourrions presque nous passer des industriels de la tomate, allez savoir…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Angers et l’Habitat Participatif

Pour un Habitat Différent, notre association, fêtera en 2013 ses 30 ans d’existence, 30 ans ce n’est pas rien ! Mais qui, en 1983 pariait sur la faisabilité et surtout la pérennité d’un tel projet ? Assurément peu de gens ou d’institutions, et pourtant il y en a eu…

Parmi ces institutions, la Ville d’Angers s’est associée à ce pari un peu utopique de changer la façon de vivre au quotidien : ensemble et chacun chez soi. On citera également le bailleur social, le Toit Angevin mais également la SODEMEL. Il fallait à l’époque une bonne dose d’imagination et un certain culot à ces institutions pour nous accompagner. Elles l’ont fait.

Aujourd’hui, alors que nous nous préparons à fêter dignement les trente ans de cette aventure humaine, nous sommes heureux de voir que partout en France, d’autres font le même pari d’un mode de vie plus solidaire. Et nous sommes fiers de voir que la Ville d’Angers va bientôt s’engager plus encore dans la promotion de l’habitat participatif puisque le conseil municipal, à l’unanimité, a autorisé le Maire de la Ville, Frédéric Béatse,  à signer la charte des collectivités pour l’habitat participatif et donc à rejoindre le Réseau National des Collectivités pour l’Habitat Participatif

Angers qui a été pionnière de cette forme d’habitat il y a trente ans, va ainsi, avec d’autres (Grenoble, Lille, Toulouse, Rennes, Montpellier…) aider au développement de projets d’habitat participatif qui sont, nous en sommes persuadés car nous avons trente ans d’expérience sur le sujet, une des réponses intelligentes aux problèmes du logement et de la qualité de la vie en France.

Regain d’Anjou

Aujourd’hui de 9h00 à 19h00, nos amis de Regain d’Anjou tenaient réunion dans la salle commune que nous avions mise à leur disposition.

Regain d’Anjou, c’est un projet d’habitat intergénérationnel, écologique et solidaire sur le plateau des Capucins à Angers. Ce projet se monte petit à petit et l’assistance nombreuse et assidue d’aujourd’hui me laisse penser que les initiateurs sont sur la bonne voie, leur rêve se concrétise…

Ils ont beaucoup travaillé aujourd’hui tant et si bien que je n’ai pu leur « voler » quelques images qu’au moment du repas…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans leur parcours pour faire émerger ce beau projet, ils sont accompagnés par Toit de Choix la société de Stephan Singer (c’est lui sur la photo…) spécialiste de la conduite de projets d’habitat participatif dont l’expertise est un vrai plus pour mener à bien ce type d’aventure au combien passionnante.

 

 

 

Un statut pour les coopératives d’habitants

Non pas que cela soit une nécessité pour nous qui depuis bientôt trente ans qu’existe notre association, faisons sans, mais il semble plus que nécessaire aujourd’hui que la France se dote d’une réglementation qui permette aux coopératives d’habitants d’exister.

En effet, comme nous le rappelle l’excellente et très active association Habicoop, « la coopérative d’habitants c’est plus que du logement » et les quelques 361 projets d’habitat participatif dénombrés par Emilie Cariou de Brest, que nous remercions au passage pour son formidable travail, verraient leurs projets facilités, pour certains d’entre-eux, si la réglementation française n’entravait pas leur organisation en coopérative d’habitants.

le Sénat s’est penché sur la question globale des coopératives et de l’économie sociale et solidaire en France, avec le sérieux que l’on connait à nos élus, ils ont dressé un tableau quasi exhaustif de la situation des coopératives en France dont au passage ils nous disent qu’elles sont : « un atout pour le redressement économique et un pilier de l’économie sociale et solidaire ». Plus spécifiquement, ils ont consacré un chapitre aux coopératives d’habitants sous le titre : »Donner un statut juridique aux coopératives d’habitants« . Vous pourrez lire ci-après ce chapitre que j’ai extrait du rapport général.

C’est, ente-autres, sur ce sujet du statut des coopératives d’habitants que nous souhaitons interpeller nos élus : députés et sénateurs mais aussi élus locaux, durant toute cette année avec pour objectif de contribuer à faire lever les blocages réglementaires qui entravent la création d’un statut pour les coopératives d’habitants.

Pour aller plus loin sur le sujet des Coopératives d’Habitants voir

Quand France 2 parle d’habitat groupé…

Mes voisins sont formidables !

Petit post de rentrée parce qu’il faut bien sortir de sa léthargie estivale. Tout un chacun est donc rentré ou presque, les enfants ont retrouvé le chemin qui les mène à l’école, au collège ou au lycée. Les plus grands ont parfois quitté le nid, certains pour des universités lointaines d’autres pour affronter la vie active. Les « habitants différents » ont quant à eux fait comme tout le monde et ont repris leurs activités professionnelles avec plus ou moins d’enthousiasme, c’est selon…

Une chose est sûre néanmoins, c’est que nous nous sommes tous retrouvés avec bonheur et que les projets sont nombreux et variés et c’est tant mieux.

Je nous souhaite plein de belles et bonnes choses pour cette nouvelle saison.

Bises