Un peu d’histoire

La naissance d’HABITAT DIFFERENT :
De l’idée …… à la concrétisation

1983 – 1987

L’association « HABITAT DIFFERENT » naît en janvier 1983 de la rencontre de deux groupes de réflexion l’un d’Ecouflant, l’autre d’Angers qui, sans se connaître, recherchent les conditions de mise en d’œuvre d’un « habitat différent ».

La démarche du groupe d’Ecouflant

En octobre 1981, quelques personnes lancent un appel, par tract et voie de presse, à tous ceux qui désirent vivre et habiter « autrement ». Suite à cet appel, un groupe se forme et entreprend une réflexion sur diverses questions :

· quelle architecture ?
· quelles énergies ?
· quelles relations entre santé et habitat ?
· comment vivre, habiter et se nourrir autrement ?
· habitat communautaire ou semi-communautaire ?
· autogestion de l’habitat

Cette démarche s’étend d’octobre 1981 à janvier 1983 et aboutit à trois projets :

· un groupe rural cherchant à s’installer en coopération avec un agriculteur
· un groupe auto-construction voulant s’installer à la périphérie d’Angers
· un groupe urbain souhaitant s’établir en locatif dans la ZAC du Lac de Maine
La démarche du groupe d’Angers

Ce groupe se constitue en septembre 1982 autour de quelques amis intéressés par la réalisation d’un habitat en commun.
Ayant repéré un terrain situé au Lac de Maine, appartenant à la SODEMEL (Société d’économie mixte chargée de la ZAC du Lac de Maine), huit familles se retrouvent et entament une réflexion sur un projet avec un architecte parisien, Jacques LEVY favorable à des démarches expérimentales.
Lors des réunions se déroulant régulièrement dans les différents foyers , chacun exprime ses désirs, ses motivations. Certains souhaitent un logement en accession à la propriété, les autres en location.

Pour tous, cependant, il parait important de créer son environnement, de concevoir son habitat, de vivre plus collectivement en refusant l’anonymat de l’habitat traditionnel tout en sauvegardant une vie familiale indépendante.

Il semble alors nécessaire de prévoir des espaces communs favorisant les relations. Chaque famille, tout en l’intégrant dans le collectif doit imaginer et élaborer son logement. Elle doit aussi penser concrètement à l’organisation de l’espace commun (salle polyvalente, petits locaux collectifs tels que buanderie, cave, ateliers, garages …)

Naissance de l’association : les acquis communs

En fin d’année 1982, la SODEMEL est favorable au projet proposé par le groupe d’Angers mais il convient d’obtenir l’accord de la mairie. La SODEMEL se montre réservée sur le nombre de logements (8) qui est insuffisant par rapport à la superficie du terrain.

A cette même période, le groupe d’Ecouflant souhaitant s’installer en locatif au Lac de Maine est à la recherche d’un emplacement. Ces deux groupes mis en contact par la SODEMEL fusionnent en janvier 1983.
Leurs projets semblent convergents et complémentaires :

· le groupe d’Angers est plus avancé dans les schémas de fonctionnement des habitations individuelles
· celui d’Ecouflant a orienté sa réflexion sur la conception de parties communes, l’organisation de la vie sociale et le type d’énergies possibles, notamment le solaire passif.

Les rencontres deviennent alors régulières, Jacques LEVY est confirmé comme architecte. La faisabilité du projet se confirme. Les premières réunions de travail ont pour thème la conception globale de l’habitat, du mode de vie et du plan de masse.

L’accord se fait sur du logement locatif, mais il faut réfléchir à la meilleure façon d’être un interlocuteur reconnu face à un maître d’ouvrage (pas encore choisi). Coopérative de locataires ou association ? Les décrets d’application de la loi sur les coopératives d’habitation tardant à être publiés, ce sont les statuts d’une association qui sont discutés et rédigés dans le cadre de la loi 1901.

Lors d’un pique-nique qui réunit un jour de juin 1983, 15 foyers et leurs enfants ainsi que l’architecte et sa famille, l’association « HABITAT DIFFERENT » est officialisée. La réalisation commence. Aucune démarche n’est déléguée, et ce du montage technique au montage financier de l’opération.

L’implantation des habitations et des espaces collectifs, la conception et la localisation des locaux communautaires, la conception de chaque habitation et la définition de l’architecture, les prestations et le mode de chauffage sont discutés lors de multiples réunions.

Jacques LEVY joue un rôle prépondérant dans l’aboutissement de ce projet. Il se charge de concilier les désirs individuels en vue de réaliser un complexe homogène. En coopération avec la SODEMEL et l’architecte, l’association propose alors le projet global à un certain nombre de maîtres d’œuvre. Ce processus inverse de l’ordinaire est d’autant plus particulier qu’il s’agit d’un projet en locatif.

En 1984, le TOIT ANGEVIN accepte de « jouer le jeu » et se lance dans l’opération . Le TOIT ANGEVIN mais aussi la Ville d’Angers vont accompagner et soutenir «HABITAT DIFFERENT» dans ses multiples démarches .

L’association, l’architecte, le maître d’œuvre coopèrent alors ensemble pour le choix de solutions techniques répondant à la fois aux souhaits des membres, à une cohérence architecturale d’ensemble et surtout à un coût raisonnable en raison des contraintes du financement HLM .

Le 7 avril 1987, la première pierre est posée en présence de tous les partenaires du projet

D’octobre 1987 à mars 1988 les installations s’échelonnèrent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s